En cours de chargement

En cours de chargement

IMMO TREND : LE CAHIER DE L'IMMOBILIER DE LA BANQUE POSTALE

Nos économistes analysent les tendances récentes et les perspectives du marché du logement et du crédit à l'habitat.

L'édition de février 2020 : La progression des prix reste soutenue et les disparités géographiques se réduisent

Au cours de l’année dernière, le volume des transactions dans l’ancien n’a cessé de croître. L’affaiblissement des taux de crédit à l’habitat a soutenu la capacité d’acquisition immobilière des ménages. Par ailleurs, les prix dans l’ancien sont restés en hausse et une nette réduction des disparités géographiques a été observée.

Du côté des logements neufs, la commercialisation a poursuivi son repli au 3ème trimestre mais les promoteurs immobiliers ont aussi davantage réduit leur offre. Ainsi, l’augmentation des prix de l’immobilier dans le neuf s’est prolongée. En outre, la hausse passée des coûts de construction soutient toujours les prix.

 

Au 3ème trimestre 2019, la production de crédits nouveaux à l’habitat a déjà atteint un niveau comparable à celui de la fin d’année 2018. Cela reflète parfaitement la forte augmentation du volume des transactions dans le logement ancien. Cependant, les banques ont commencé à resserrer leurs critères d’octroi de prêts immobiliers fin 2019. Cette tendance devrait se renforcer cette année en raison des recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière sur les risques liés à l’immobilier.

A l’horizon 2020, le taux moyen des crédits immobiliers devrait se stabiliser à un bas niveau, sous l’hypothèse d’un rendement très faible du rendement de l’OAT 10 ans. La hausse des prix des logements anciens pourrait encore être importante.

Les banques ont commencé à resserrer leurs critères d’octroi de prêts immobiliers fin 2019.

Abonnez-vous à nos publications

Pour rester informé de l'actualité et des grandes tendances économiques et des marchés financiers.