Immo Trend : le cahier de l'immobilier de La Banque Postale

Nos économistes analysent les tendances récentes et les perspectives du marché du logement et du crédit à l'habitat.

Immo Trend, le cahier de l'immobilier - Avril 2019

Recul de la construction résidentielle mais des prix immobiliers toujours haussiers avec de fortes disparités géographiques

Fin 2014-début 2015, le marché immobilier a connu une remarquable reprise. Tant sur le niveau des prix que sur le volume des transactions, une forte accélération a été observée jusqu’en 2017. La baisse continue des taux d’intérêt et l’allongement des durées de remboursement des crédits habitat ont contribué au soutien de la demande, profitant ainsi aux ménages qui ont vu leur capacité d’emprunt nettement s’améliorer.

En 2018, la situation s’est un peu altérée. Sur le marché de l’ancien, les ventes ont quasiment plafonné par rapport au record enregistré en 2017. Elles sont néanmoins restées soutenues par des taux de crédit au plancher. Par ailleurs, les prix dans l’ancien ont continué de progresser à un rythme élevé avec toutefois de fortes disparités géographiques entre les régions et même entre les grandes villes. De leur côté, les transactions dans le neuf, qui ont commencé à se replier courant 2017, ont continué de reculer en 2018. La contraction sur les logements mis en vente a été bien plus marquée que celle des ventes effectives. L’effritement constaté sur le volume des transactions dans le neuf ne semble pas encore se répercuter sur les prix qui continuent à progresser à un rythme soutenu, très comparable à celui observé sur le marché de l’ancien. La contraction de l’offre a constitué un soutien important pour les prix. La hausse du coût de la construction a aussi contribué à ce mouvement haussier. Début 2019, les permis de construire et les mises en chantier de logements ont continué à reculer.

En 2018, la production de crédits nouveaux à l’habitat s’est repliée, surtout du fait d’un net recul du volume des rachats consécutif à l’affaiblissement de la baisse des taux des crédits.

En 2019, le taux des crédits immobiliers devrait encore connaître une légère baisse sous l’hypothèse d’un niveau toujours faible des rendements des emprunts d’Etat.