En cours de chargement

En cours de chargement

IMMO TREND : LE CAHIER DE L'IMMOBILIER DE LA BANQUE POSTALE

Nos économistes analysent les tendances récentes et les perspectives du marché du logement et du crédit à l'habitat.

L'édition d'août 2020 : coup d’arrêt sur le marché de l’immobilier pendant le confinement

Le premier semestre de cette année a été marqué par une forte perturbation des activités immobilières en raison de la pandémie de Covid-19. Pendant la période de confinement, le volume de transactions sur le marché de l’ancien a fortement baissé et la commercialisation de logements neufs, qui était déjà sur une tendance baissière, s’est repliée davantage. Par ailleurs, l’évolution des prix, tant dans l’ancien que dans le neuf, est restée soutenue.

La production de crédits nouveaux à l’habitat a connu un fort recul sous l’effet de la crise sanitaire. Cela résulte de l’effondrement des transactions de logements neufs et anciens. De plus, les banques ont confirmé le durcissement des critères d’octroi de prêts immobiliers afin de préserver leurs marges et en réponse aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière sur les risques liés à l’immobilier.

Les banques ont confirmé le durcissement des critères d’octroi de prêts immobiliers.

D’ici la fin du premier semestre 2021, le taux moyen des crédits immobiliers devrait baisser légèrement pour relancer les transactions. Il remonterait ensuite graduellement à l’horizon fin 2021 sous l’hypothèse d’une hausse modérée du rendement de l’OAT. De leur côté, les prix des logements anciens progresseraient encore de manière soutenue en moyenne en 2020 malgré un fléchissement vers la fin d’année. En outre, la production de crédits habitat devrait nettement reculer en 2020 du fait de l’effondrement du volume des opérations immobilières pendant le confinement avant de se redresser en 2021.

Abonnez-vous à nos publications

Pour rester informé de l'actualité et des grandes tendances économiques et des marchés financiers.