Les conditions de crédits sont nettement plus favorables en ce début d’année - L'Immo Trend d'avril 2021

Nos économistes analysent les tendances récentes et les perspectives du marché du logement et du crédit à l'habitat.

  • #Etudes économiques
Lecture 2 min

Début 2021, le marché de l’ancien est resté dynamique après une année 2020 particulièrement résiliente dans un contexte exceptionnel de crise sanitaire et économique. Les prix dans l’ancien ont encore progressé de manière soutenue en moyenne sur l’année. Après une décélération sur les trois premiers trimestres, un net rebond a été observé au 4 ème trimestre 2020. Du côté du neuf, les mises en chantier dans la construction résidentielle sont toujours en repli. Il en est de même pour la commercialisation de logements neufs particulièrement affectée par la crise sanitaire. En outre, la progression des prix dans le neuf s’est modérée tout au long de l’année passée.

Courant 2021, on pourrait observer un effritement du volume de transactions et une décélération des prix même si le coût du crédit resterait attractif.

La production de crédits nouveaux n’a que faiblement baissé en 2020 et est encore en léger repli depuis le début de l’année. Par ailleurs, le taux moyen des crédits immobiliers a retrouvé son niveau le plus bas en mars 2021 et les conditions d’octroi recommandées par les autorités prudentielles se sont aussi assouplies.

Courant 2021, on pourrait observer un effritement du volume de transactions et une décélération des prix même si le coût du crédit resterait attractif. Cela tiendrait aux effets retardés de la détérioration de la situation économique liée à la crise sanitaire. A l’horizon 2022, le taux moyen pourrait légèrement remonter suivant le très faible redressement du rendement de l’OAT. Les banques assoupliraient légèrement les critères d’octroi de crédits à l’habitat à la suite des nouvelles recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF).

Solutions associées