Engagée, La Banque Postale accompagne l’ensemble de ses clients dans la transition écologique. Elle s’investit également au sein de la communauté internationale pour faire face aux défis climatiques. Avec son nouveau plan stratégique 2030, elle réaffirme son ambition au service de la transition juste. Cette ambition implique l’intégration dans le modèle de La Banque Postale de la mesure systématique de ses impacts pour l’ensemble de ses activités. 

Objectif : Zéro carbone

En avril 2021, La Banque Postale a signé la lettre d’engagement de la Net Zero Banking Alliance, portée par l’UNEP FI (United Nations Environment Program Finance Initiative) dont l’ambition est d’atteindre zéro émission nette au plus tard en 2050. Cette initiative internationale, qui regroupe 102 banques de 40 pays, illustre l’engagement du secteur bancaire en faveur de la décarbonation.

Après avoir atteint la neutralité carbone sur son périmètre opérationnel dès 2018, La Banque Postale s’est fixé l’objectif de réduire à zéro ses émissions nettes sur l’ensemble de ses activités bancaires à l’horizon 2040, soit 10 ans avant l’échéance fixée par l’Accord de Paris. 

Cette ambition passe par une sortie définitive du charbon thermique, des secteurs du pétrole et du gaz, d’ici à 2030. Afin de mener cette démarche avec rigueur, le groupe s’appuie sur les travaux de la « Science Based Targets Initiative ». Après avoir participé aux travaux de développement des méthodologies pour le secteur financier piloté, La Banque Postale devient en octobre 2021 la première banque européenne et l’une des premières banques mondiales à disposer d’une trajectoire de décarbonation validée par la « Science Based Target initiative ».

Afin d’agir concrètement sur ses émissions de gaz à effet de serre (GES), La Banque Postale a lancé en 2015 sa première édition du « Fonds Carbone ». Il s’agit d’un mécanisme interne de monétisation de l’empreinte carbone de La Banque Postale. Pour les six premières éditions, une enveloppe financière totale de plus de 2,7 millions d’euros a permis de financer trois types de projets. En interne, ils visent à réduire les émissions de GES de La Banque Postale. En externe, ils visent à compenser le solde des émissions restantes sur le territoire national ou au niveau international. Cette enveloppe est calculée sur la base des tonnes eq. CO d’émissions de GES, générées par les trois principaux postes d’émissions de La Banque Postale : les transports (professionnels et domicile/travail), les bâtiments et l’IT et la consommation de papier (interne et externe).

Des outils innovants pour mesurer ses impacts 

Annoncé dans son nouveau plan stratégique 2030, La Banque Postale va se doter d’un indicateur propriétaire inédit, l’indice d'impact Global (2IG), mesurant l’impact de ses activités sur les dimensions environnementales, sociétales et territoriales. Il sera pris en compte dans les décisions de la Banque pour l’octroi de crédits ou d’investissement et permettra aux clients de flécher leur épargne. Le réseau WWF (World Wide Fund for Nature) accompagnera La Banque Postale sur le projet de création de cet indice en s’assurant de la pertinence du modèle.

De plus, l’intégration en 2021 de l’application Carbo, incubée par platform58, dans la Banque en ligne et l’App La Banque Postale, permet aux huit millions de clients utilisateurs de connaître l’impact carbone de leurs transactions et de prendre des mesures de compensation éventuelles.

La Banque Postale Asset Management, pionnier de l’investissement socialement responsable

Le premier fonds infrastructures à impact

Donner du sens à son épargne sans sacrifier la performance : c’est l’ambition de La Banque Postale Asset Management (LBP AM)  pour ses clients institutionnels et les particuliers qu’elle sert via le réseau de distribution de La Banque Postale.

Conformément à un engagement pris en 2018, LBP AM a ainsi atteint, fin 2020, son objectif de labelliser 100 % de ses fonds ouverts éligibles au Label ISR. En appliquant sa méthode d’analyse extra-financière GREaT à l’ensemble des fonds, elle intègre de manière significative et engageante à la gestion de ses fonds les critères extra-financiers articulés autour de quatre piliers : gouvernance, gestion durable des ressources, transition énergétique et économique, territoire. Elle complète cette analyse par des politiques d’exclusions sectorielles exigeantes, comme celle sur le charbon qui se concentre sur les entreprises dont la stratégie est alignée avec l’Accord de Paris.

Leader de l’investissement responsable et première à prendre le virage 100 % ISR, la filiale de gestion d’actifs La Banque Postale Asset Management continue d’innover en faveur de l’urgence climatique et lance le premier fonds de dette infrastructure à impact climatique. Il permettra de piloter de manière objective et transparente la contribution des projets financés aux objectifs de l’Accord de Paris.

CNP Assurances, investisseur citoyen

En adhérant à la Net-Zero Asset Owner Alliance– initiative soutenue par les Nations unies pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris – CNP Assurances s’est engagée, dès 2019, à atteindre la neutralité carbone de son portefeuille d’investissements d’ici à 2050.

En 2020, elle a annoncé son plan de sortie définitive du charbon thermique d’ici à 2030 dans les pays de l’Union Européenne et de l’OCDE, et d’ici à 2040 dans le reste du monde. Par ailleurs, l’adhésion de CNP Assurances au Tobacco-Free Finance Pledge a marqué son désengagement du tabac.

En février 2022, afin de tenir compte des derniers rapports scientifiques parus sur le climat, notamment le scénario à 1,5°C publié en juin 2021 par l’Agence internationale de l’énergie qui préconise, pour respecter l’Accord de Paris, l’arrêt immédiat du développement de nouveaux sites gaziers ou pétroliers, CNP Assurances a renforcé sa politique sectorielle sur le pétrole, le gaz et le charbon thermique.

En signant les Principes pour une assurance responsable, CNP Assurances s’est engagée à intégrer les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans l’ensemble de ses activités et de ses décisions.

Enfin, CNP Assurances et LBP AM ont co-signé la première coalition mondiale d’engagement initiée par Finance for Tomorrow pour promouvoir une transition socialement juste vers des économies bas carbone.  

BPE, la banque privée positive et citoyenne

BPE, banque privée de La Banque Postale, bénéficie désormais d’une gestion sous mandat 100 % ISR ainsi que d’une offre de private equity grâce au partenariat avec Stanhope Capital, qui lui permet d’offrir aux clients BPE une sélection rigoureuse de fonds de private equity mondiaux.

Par ailleurs, BPE  a lancé son offre BPE Green France 2031, une obligation verte (Green Bond) dédiée à sa clientèle privée et émise par La Banque Postale. Les fonds levés, dans le cadre de l’émission, sont alloués au financement de projets à caractère environnemental.

Depuis 2021, la sélection des supports d’investissement au sein de la gestion sous mandat est réalisée dans le respect de la Charte ISR BPE répondant à un standing exigeant de critères extra-financiers de type ESG.

Une offre de produits responsables

Pour les acteurs publics et privés

Acteur de plus en plus engagé dans la transition énergétique et la transition juste, La Banque Postale accompagne et conseille également les entreprises et le secteur public local sur la prise en compte des enjeux de transition énergétique. Dans le cadre de son partenariat avec SFIL, La Banque Postale a lancé sur le marché des collectivités mi-2019 une offre de financements verts en lien avec la taxonomie verte européenne. À fin 2021, plus de 2 milliards d’euros de projets éligibles ont été financés par le biais de cette offre.
 
Depuis février 2021, le marché des entreprises, des financements immobiliers et les autres acteurs du secteur public local (bailleurs, médico-social, EPL, etc.) bénéficient également de cette offre. Cette dernière – ayant vocation à être refinancée par les émissions obligataires vertes de La Banque Postale – vise tout particulièrement les projets et actifs en relation avec les thématiques suivantes : efficacité énergétique de la construction et de l’aménagement urbain ; énergies renouvelables ; mobilité durable et transports propres ; gestion de l’eau, de l’assainissement et valorisation des déchets ; informatique et télécommunications. La Banque Postale souhaite également proposer à ses clients personnes morales, en accompagnement, des services de diagnostics. Ainsi les PME/ETI qui ne disposent pas en interne de ressource dédiées peuvent faire appel aux partenaires sélectionnés par La Banque Postale, comme la fintech Carbo, pour des mesures d’empreinte carbone ou la société Économie d’Énergie, spécialisée dans les certificats d’économie d’énergie.

Partenaire des entreprises du secteur de l’énergie, La Banque Postale finance par ailleurs des projets d’énergie renouvelable via sa Banque de Financement et d’Investissement (BFI) et exclut tout financement de projet d’énergie fossile. La BFI maintient son engagement de porter ses encours dans le financement de projets de transition énergétique à 3 milliards d’euros d’ici à 2023.

Par ailleurs, en avril 2019, La Banque Postale a émis avec succès sa première obligation verte (green bond) d’un montant de 750 millions d’euros, d’une durée de 10 ans. Les fonds levés grâce à cette opération permettent de refinancer des projets du secteur des énergies renouvelables (projets éoliens onshore/offshore et solaires) localisés en Europe, majoritairement en France. Fidèle à ses valeurs citoyennes, La Banque Postale renouvelle, dans le cadre du nouveau plan stratégique 2030, son engagement au service d’une transition juste en émettant sa première obligation « sociale », d’un montant de 750 M€ et d’une maturité de 10 ans.

Pour les particuliers

Depuis 2015, La Banque Postale accompagne ses clients dans leurs engagements en faveur de la transition énergétique et écologique avec des offres dédiées aux particuliers et aux personnes morales. Lancée à l’occasion de la COP 21, la gamme verte a été refondue en 2021 pour devenir une gamme de crédit à la consommation à impact. La Banque Postale propose ainsi des solutions de financement de la rénovation des habitats (les éco-prêts à taux zéro et les prêts personnels travaux à impact) et l’écomobilité (les prêts personnels auto à impact). Depuis 2019, La Banque Postale propose également l’Eco PTZ Habiter Mieux, destiné aux publics éligibles au programme d’aides « Habiter Mieux » de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat. Fin 2020, La Banque Postale s’est engagée aux côtés de la Métropole du Grand Paris, d’une part, et de OKTAVE (service intégré d’aide à la rénovation énergétique de l’habitat de la région Grand Est), d’autre part, à travers la signature d’une convention de partenariat, dont l’objectif est de soutenir les travaux de rénovation énergétique de l’habitat privé et du petit tertiaire. Les offres de La Banque Postale permettront ainsi de financer le « reste-à-charge ».

Depuis février 2022, La Banque Postale propose également le Prêt Avance Rénovation pour permettre aux familles les plus modestes de réaliser des travaux de rénovation énergétique dont le coût sera remboursé au moment de la session du bien.

En septembre 2021, La Banque Postale, via sa filiale de crédit à la consommation La Banque Postale Consumer Finance (LBPCF), a lancé le crédit consommation à impact. Cette offre de crédit innovante et citoyenne vise à promouvoir de nouveaux modes de consommation, plus inclusifs et sociétaux.

Autre innovation, La Banque Postale proposent aux clients qui souhaitent agir sur leur empreinte carbone et en particulier sur le poste de la consommation énergétique, de souscrire à l’offre de Plüm énergies. Cet opérateur énergétique propose une énergie 100 % verte et locale (produite en France) ainsi que des recommandations pour diminuer sa consommation énergétique. La Banque Postale propose un système de cagnotte où chaque euro économisé sur sa facture est abondé et peut servir soit à financer une association, soit à réduire sa facture suivante.

Les engagements signés de La Banque Postale

La Banque Postale est signataire de plusieurs engagements :

  • « Principles for Responsible Investment » en 2009
  • « Principles for Sustainable Insurance » en 2012
  • « Tobacco-Free Finance Pledge » en 2018
  • « Principles for Responsible Banking » en 2019
  • « Collective commitment to Climate Action » en 2019
  • « Principes de l’Equateur » en 2019
  • La lettre d’engagement de « La Net Zero Banking Alliance » en 2021 
  • « Finance for Biodiversity Pledge » en 2021
  • « Déclaration de soutien au développement de la finance à impact » en 2021
  • Signature des « Principles For Responsible Banking -  Santé et Inclusion financière » en 2021.

 

Pour aller plus loin