Engagement de La Banque Postale envers la planète

Consciente des enjeux climatiques et environnementaux, La Banque Postale renforce ses engagements en faveur d’une économie bas carbone au côté de ses filiales.

Engagée, La Banque Postale accompagne l’ensemble de ses clients dans la transition écologique. Elle s’investit également au sein de la communauté internationale pour faire face aux défis climatiques. Avec son nouveau plan stratégique 2030, elle réaffirme son ambition au service de la transition juste. Cette ambition implique l’intégration dans le modèle de La Banque Postale de la mesure systématique de ses impacts pour l’ensemble de ses activités. 

Objectif : Zéro carbone

En avril 2021, La Banque Postale a signé la lettre d’engagement de la Net Zero Banking Alliance, portée par l’UNEP FI (United Nations Environment Program Finance Initiative) dont l’ambition est d’atteindre zéro émission nette au plus tard en 2050. Cette initiative internationale, qui regroupe 43 banques de 23 pays, illustre l’engagement du secteur bancaire en faveur de la décarbonation.

Après avoir atteint la neutralité carbone sur son périmètre opérationnel dès 2018, La Banque Postale s’est fixée l’objectif de réduire à zéro ses émissions nettes sur l’ensemble de ses activités bancaires à l’horizon 2040, soit 10 ans avant l’échéance fixée par l’Accord de Paris. 

Cette ambition passe par une sortie définitive du charbon thermique d’ici à 2030, du pétrole et du gaz d’ici 2040. Elle a adopté un plan de sortie définitive du charbon thermique d'ici 2030 dans les pays de l'Union Européenne et de l'OCDE, et d'ici 2040 dans le reste du monde. Afin de mener cette démarche avec rigueur, le groupe s’appuie sur les travaux de la « Science Based Targets Initiative » : La Banque Postale devrait voir ainsi sa trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre certifiée en 2021.

Afin d’agir concrètement sur ses émissions de gaz à effet de serre (GES), La Banque Postale a lancé en 2015 sa première édition du « Fonds Carbone ». Il s’agit d’un mécanisme interne de monétisation de l’empreinte carbone de La Banque Postale. Pour les six premières éditions, une enveloppe financière totale de près de 2,19 millions d’euros a permis de financer trois types de projets. En interne, ils visent à réduire les émissions de GES de la Banque. En externe, ils visent à compenser le solde des émissions restantes sur le territoire national ou au niveau international. 

Des outils innovants pour mesurer ses impacts 

Annoncé dans son nouveau plan stratégique 2030, La Banque Postale va se doter d’un indicateur propriétaire inédit, l’indice d'impact Global (2IG), mesurant l’impact de ses activités sur les dimensions environnementales, sociétales et territoriales. Il sera pris en compte dans les décisions de la Banque pour l’octroi de crédits ou d’investissement et permettra aux clients de flécher leur épargne.

De plus, l’intégration en 2021 de l’application Carbo, incubée par platform58, dans la Banque en ligne et l’App La Banque Postale, permet aux huit millions de clients utilisateurs de connaître l’impact carbone de leurs transactions et de prendre des mesures de compensation éventuelles.

La Banque Postale Asset Management, pionnier de l’investissement socialement responsable

Donner du sens à son épargne sans sacrifier la performance : c’est l’ambition de La Banque Postale Asset Management (LBP AM)  pour ses clients institutionnels et les particuliers qu’elle sert via le réseau de distribution de La Banque Postale.

Conformément à un engagement pris en 2018, LBP AM a ainsi atteint, fin 2020, son objectif de labelliser 100 % de ses fonds ouverts éligibles au Label ISR. En appliquant sa méthode d’analyse extra-financière GREaT à l’ensemble des fonds, elle intègre de manière significative et engageante à la gestion de ses fonds les critères extra-financiers articulés autour de quatre piliers : gouvernance, gestion durable des ressources, transition énergétique et économique, territoire. Elle complète cette analyse par des politiques d’exclusions sectorielles exigeantes, comme celle sur le charbon qui se concentre sur les entreprises dont la stratégie est alignée avec l’Accord de Paris.

La finance durable est également au cœur du rapprochement des activités de gestion de taux et assurantielle de LBP AM avec Ostrum AM, réalisé à l’automne 2020. Ostrum AM vise en effet 98 % d’encours en fonds ouverts labellisés ISR en 2022 et s’appuiera sur le cadre méthodologique développé par LBP AM qui lui fournira une prestation ISR.

Premier gérant en nombre de fonds labellisés ISR, LBP AM a vocation à déployer ses expertises phares en Europe et exporter sa vision d’une finance responsable.

En 2020, 95 % de la gestion sous mandat labellisée ISR chez BPE.

Après avoir achevé avec succès sa stratégie 100% ISR, la société de gestion de La Banque Postale intensifie ses efforts dans la gestion responsable à impact. La Banque Postale AM (LBP AM) se dote d’une nouvelle ambition : le lancement de nouveaux produits d’épargne qui répondent aux grands enjeux sociétaux de notre société avec le développement de la gamme de fonds de partage de LBPAM et le lancement d’un fonds impact actifs réels infrastructure alignés sur une trajectoire deux degrés.

CNP Assurances, investisseur citoyen

En adhérant à la Net-Zero Asset Owner Alliance– initiative soutenue par les Nations unies pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris – CNP Assurances s’est engagée, dès 2019, à atteindre la neutralité carbone de son portefeuille d’investissements d’ici à 2050.

En 2020, elle a annoncé son plan de sortie définitive du charbon thermique d’ici à 2030 dans les pays de l’Union Européenne et de l’OCDE, et d’ici à 2040 dans le reste du monde. Par ailleurs, l’adhésion de CNP Assurances au Tobacco-Free Finance Pledge a marqué son désengagement du tabac. En deux ans, les encours investis dans ce secteur ont déjà été divisés par trois pour atteindre moins de 200 millions d’euros à fin 2020.

Enfin, en signant les Principes pour une assurance responsable, CNP Assurances s’est engagée à intégrer les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans l’ensemble de ses activités et de ses décisions.  

Une offre de produits responsables

  • Pour les acteurs publics et privés

La transition écologique doit être accessible à tous. Depuis le lancement de son offre de prêts verts destinés aux collectivités locales, La Banque Postale a mobilisé plus de 1 milliard d’euros pour soutenir des  projets à fort impact environnemental : approvisionnement en eau potable, assainissement des eaux usées, transports « doux », etc... Au Salon Produrable, rendez-vous européen des acteurs et des solutions de l’économie durable, La Banque Postale a reçu d’ailleurs le Grand Prix de la Responsabilité Sociétale de la Marque® dans la catégorie « Coup de cœur » pour sa politique de prêts verts aux collectivités.

Forte de ce succès, La Banque Postale a étendu son offre de prêts verts aux bailleurs sociaux, aux hôpitaux, aux acteurs de la santé, et depuis septembre 2020, aux entreprises.

Partenaire des entreprises du secteur de l’énergie, La Banque Postale finance par ailleurs des projets d’énergie renouvelable via sa Banque de Financement et d’Investissement (BFI) et exclut tout financement de projet d’énergie fossile. En 2020, la BFI a cofinancé la construction en France de 40 centrales photovoltaïques par Urbasolar pour un montant global de 246 millions d’euros, et de 9 centrales photovoltaïques par Photosol pour plus de 100 millions d’euros. La BFI maintient son engagement de porter ses encours dans le financement de projets de transition énergétique à 3 milliards d’euros d’ici à 2023.

Par ailleurs, en avril 2019, La Banque Postale a émis avec succès sa première obligation verte (green bond) d’un montant de 750 millions d’euros, d’une durée de 10 ans. Les fonds levés grâce à cette opération permettent de refinancer des projets du secteur des énergies renouvelables (projets éoliens onshore/offshore et solaires) localisés en Europe, majoritairement en France. Fidèle à ses valeurs citoyennes, La Banque Postale renouvelle, dans le cadre du nouveau plan stratégique 2030, son engagement au service d’une transition juste en émettant sa première obligation « sociale », d’un montant de 750 M€ et d’une maturité de 10 ans.

  • Pour les particuliers

Avec la «Gamme Verte», La Banque Postale propose depuis fin 2015 des solutions de financement pour l’habitat (rénovation énergétique avec l’éco-prêt taux zéro et les prêts « travaux verts ») et l’éco-mobilité (prêt personnel véhicule vert). En 2019, cette gamme s’est enrichie de l’Eco PTZ Habiter Mieux, destiné aux publics éligibles au programme d’aides « Habiter Mieux » de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat.

En 2018, La Banque Postale  a lancé une plateforme digitale d’autodiagnostic énergétique pour conseiller et accompagner les particuliers souhaitant rénover leur logement et améliorer leur performance énergétique. Élaborée en partenariat avec l’Association française pour l’économie d’énergie, cette plateforme permet un accompagnement complet du projet du client, du diagnostic énergétique du logement à la réalisation des travaux avec des artisans labellisés RGE, jusqu’aux solutions de financement.  

En septembre 2021, La Banque Postale, via sa filiale de crédit à la consommation La Banque Postale Consumer Finance (LBPCF), lancera le crédit consommation à impact. Cette offre de crédit innovante et citoyenne vise à promouvoir de nouveaux modes de consommation, plus inclusifs et sociétaux.

Les engagements signés de La Banque Postale

La Banque Postale est signataire de plusieurs engagements :

  • « Principles for Responsible Investment » en 2009
  • « Principles for Sustainable Insurance » en 2012
  • « Tobacco-Free Finance Pledge » en 2018
  • « Principles for Responsible Banking » en 2019
  • « Collective commitment to Climate Action » en 2019
  • « Principes de l’Equateur » en 2019
  • La lettre d’engagement de « La Net Zero Banking Alliance » en 2021