La vie au travail

La Banque Postale associe ses collaborateurs  à la réussite de son projet de développement. Dans le cadre de son plan stratégique 2030, elle les accompagnera avec plus de 300 000 journées de formation par an.

L'expérience collaborateur

Dans son plan stratégique 2030, La Banque Postale place l’expérience collaborateur au cœur de son projet stratégique.

  • Développer un modèle de leadership adapté aux enjeux stratégiques en s’appuyant sur la responsabilisation et la valorisation de la prise d’initiatives pour être plus proche des clients
  • Accroître la performance collective par le recentrage sur les tâches à valeur ajoutée en s’appuyant sur la digitalisation des parcours et des processus, le renforcement des compétences individuelles et collectives, l’introduction de méthodes de travail agile « test and learn », la simplification des circuits de décision
  • Favoriser l’attractivité employeur grâce à la flexibilité de nos organisations de travail, la dynamique de mobilité interne, la fidélisation des profils « digital natives »
  • Poursuivre une politique « employeur responsable » grâce à des efforts soutenus en termes de diversité, de mixité et d’insertion et à l’association des collaborateurs à la démarche d’engagement citoyen

Veiller à la qualité de vie au travail 

Dans le cadre de son plan stratégique 2030, La Banque Postale reconduit et développe ses actions en matière de prévention des risques professionnels. Ces actions se fondent sur 4 axes :

  • Diffuser et entretenir une culture prévention auprès des collaborateurs
  • Accompagner la flexibilité dans l’organisation du travail au bénéfice de la qualité de vie au travail
  • Accompagner la transformation des organisations en garantissant la mobilité personnalisée
  • Favoriser l’engagement au sein de l’entreprise

Pour La Banque Postale, la notion de QVT (Qualité de Vie au Travail) rassemble l’ensemble des actions qui permettent de concilier l’amélioration des conditions de travail des salariés et la performance collective de l’entreprise.

Favoriser le dialogue social

Depuis sa création, La Banque Postale a accordé une attention toute particulière à la conduite d’un dialogue social de qualité fondé sur la confiance et le respect mutuel.

En 2020, de nombreux accords et avenants ont été négociés et conclus, certains se soldant par une signature unanime des organisations syndicales : parcours de carrières, mesures salariales et abondement de l'employeur aux plans d'épargne salariale pour 2020, diversité, égalité professionnelle et handicap, révision de l’accord collectif instituant le PERCO du Groupe La Banque Postale et le transformant en PERCOL.

Ils s’ajoutent à ceux antérieurement signés pour la plupart unanimement et toujours en vigueur dont les accords portant sur le télétravail,  l’accord portant sur l’organisation de la représentation du personnel au sein de l'UES La Banque Postale (CSE), l’accord sur le droit syndical et le dialogue social à La Banque Postale, l’accord collectif PEG, PER, les garanties complémentaires collectives de prévoyance et frais de santé etc. 

Ainsi, le socle social de La Banque Postale ne cesse de se renforcer depuis sa création : au total plus d’une centaine d'accords collectifs ont été signés entre 2006 et 2020.

La Banque Postale, et de façon innovante, a été parmi les premières banques à institutionnaliser dans un accord le télétravail dès 2019, à mettre en place un dispositif d’évaluation des compétences exercées par les représentants du personnel au titre de leurs mandats électifs et désignatifs, à avoir anticipé la fusion des instances sociales tout en préservant les prérogatives de chaque rôle, y compris par une présence, en la qualité des représentants de proximité, en territoire et province au plus près des collaborateurs.

En 2019, La Banque Postale a organisé des élections professionnelles mettant en place le nouveau Comité Social et Economique, élections qui ont recueilli un taux record de participation (60,28%) dans l’histoire de La Banque. 

Au titre du dialogue social et de la concertation sociale, le comité économique et social (CES) et toutes ses commissions d’expertise qui l’épaulent (activités sociales et culturelles, information et aide au logement, égalité professionnelle, formation, économique, santé et bien-être au travail), est amené à connaître tout projet impactant la situation économique et financière, la politique sociale, ainsi que les conditions de travail et d’emploi de La Banque Postale. Ses acteurs sont aussi consultés sur les comptes du groupe La Banque Postale et sur les orientations stratégiques et plus généralement tout sujet qui touche à son développement. Le comité social et économique s’occupe également des activités sociales et culturelles, et se voit confier la gestion des fonds dédiés à ces activités.

Parallèlement il est réuni à plusieurs reprises au cours de l’année un Comité de Groupe afin d’évoquer des sujets de dimension stratégique groupe avec un ensemble d’élus composé de représentants du personnel de La Banque Postale maison mère mais aussi de ses filiales.

Par ailleurs, chaque année sont organisées des « journées stratégiques » pour réunir les organisations syndicales et les dirigeants de La Banque Postale dans le souhait d’échanger et de partager sur la stratégie de l’entreprise, les grandes orientations de La Banque et ses projets à venir.