Allemagne : un nouveau miracle ? - Le Rebond du 17 juin 2021

Décryptage rapide des enjeux liés à l’actualité économique et financière par le service Etudes de La Banque Postale.

  • #Etudes économiques
Lecture 2 min

Des entreprises plutôt résilientes dans la crise malgré un faible recours aux prêts publics

En 2020, l’économie allemande a suivi un profil un peu différent de celui de la zone euro (notamment en comparaison de l’évolution de l’activité en France), les contraintes sanitaires lors du 1er confinement ayant été moins sévères. Le PIB a reculé de 5,1 % (contre -6,7 % pour l’ensemble de la zone euro et -8 % pour la France).

Au 1er  trimestre 2021, le PIB allemand s’est fortement contracté du fait de mesures strictes limitant les déplacements et l’activité économique. Mais l’Allemagne bénéficie à plein de la reprise mondiale, ce qui soutient son industrie, et l’amélioration de la situation sanitaire au cours des dernières semaines s’est traduite par un fort rebond du climat des affaires dans les services récemment.

Les résultats financiers des entreprises allemandes ont naturellement fortement souffert de la crise. Mais elles restent peu endettées. D’ailleurs le recours aux prêts garantis par l’Etat a été le plus faible parmi les grands pays de la zone euro. 

Les projections de croissance pour l’Allemagne sont très optimistes pour le second semestre 2021 et pour l’an prochain. A tel point que le niveau d’activité retrouverait mi-2022 le niveau qui était attendu avant la crise. Un nouveau miracle allemand ?

Ce n’est pas tant que le soutien public ait été plus marqué que dans les autres pays de la zone euro. L’Allemagne tirerait en fait les fruits du redémarrage de la Chine et de la relance américaine et de leurs effets d’entraînement sur l’économie mondiale.

Solutions associées