Quelles règles budgétaires européennes à la sortie de la crise ? - Le Rebond du 16 avril 2021

Décryptage rapide des enjeux liés à l’actualité économique et financière par le service Etudes de La Banque Postale.

  • #Etudes économiques
Lecture 2 min

La crise économique conséquence de la crise sanitaire a motivé l’activation de la clause dérogatoire du Pacte de Stabilité et de Croissance le 23 mars 2020, levant les contraintes budgétaires des pays membres. A l’heure où il est envisagé un retour à cette discipline, des voix se font entendre critiquant leur efficacité et demandant une réforme de leur gouvernance. 

Les « réformateurs » voudraient renoncer aux contraintes quantitatives fixes et identiques pour tous les pays et prônent une évaluation des politiques économiques au cas par cas dans le cadre de « standards » qualitatifs.

Après revue des arguments, il semble en effet que si les règles actuelles donnent la flexibilité suffisante pour gérer les crises « à chaud », elles rendent probablement plus difficile la gestion à plus 

Il paraît donc intéressant de mieux individualiser les marges de manœuvre données à chaque pays en fonction de ses capacités et de son contexte économique. En particulier, une vision plus fine de l’arbitrage entre baisse des dépenses publiques et promotion de la croissance serait un progrès sensible.

Il nous semble toutefois que cette démarche porte un risque potentiel, celui de substituer de la flexibilité financière aux nécessaires réformes structurelles, indispensables à l’amélioration des dynamiques économiques. 

Solutions associées