Les marchés sont-ils chers ? De quoi dépendent les performances futures ? - Le Rebond du 02 février 2021

Décryptage rapide des enjeux liés à l’actualité économique et financière par le service Etudes de La Banque Postale.

  • #Etudes économiques
Lecture 2 min

Les marchés ont enregistré des performances importantes depuis deux ans alors que les bénéfices par action ont reculé en 2020, ce qui interroge sur leur cherté.

Il est parfois considéré que cette cherté est reflétée dans le niveau des ratios cours / bénéfices (PE). Si cet indicateur est effectivement un indicateur de prix, il est aussi dépendant des taux d’intérêt et ne peut donc s’apprécier de manière homogène dans le temps.

Il faut recourir à l’Excès de Prime de risque pour se reposer sur un indicateur synthétique. Mais lui non plus n’est pas homogène dans le temps et doit s’apprécier au regard des anticipations de croissance. 

Au total, c’est en préjugeant notamment de ces deux facteurs fondamentaux, niveau des taux d’intérêt futurs et anticipation de la croissance des bénéfices par action qu’il convient d’apprécier le niveau de valorisation des marchés. 

Solutions associées