En cours de chargement

En cours de chargement

ACTUALITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE

Décryptez chaque semaine l'actualité et les grandes tendances économiques.

L’économie mondiale confinée

A ce jour, plus d’un milliard de personnes seraient confinées dans le monde. Ce seul chiffre donne la mesure du défi auquel doivent faire face les autorités. De cette crise sanitaire sans précédent découle un coup d’arrêt brutal de l’économie. Si, au départ, la crise était cantonnée à la Chine, elle est aujourd’hui mondiale, même si dans l’empire du Milieu l’activité économique reprend graduellement. Ce choc est donc complétement inédit. Il va se traduire par une contraction du PIB au 2ème trimestre dans la plupart des économies développées sans précédent historique, dépassant sans doute largement les 10 % en rythme annualisé

Faut-il sombrer dans le pessimisme le plus sombre et redouter une dépression durable et de grande ampleur ?

L’effondrement des Bourses ne fait qu’illustrer cette crainte d’un choc massif à court terme sur l’économie. Faut-il pour autant sombrer dans le pessimisme le plus sombre et redouter une dépression durable et de grande ampleur ? La réponse que l’on peut donner à ce jour est plutôt négative. D’abord, lorsque les mesures de confinement seront levées, la vie économique et sociale va reprendre. A quel rythme ? Tout dépendra des conditions sanitaires. Mais une reprise partielle de l’activité se traduira arithmétiquement dans de nombreux secteurs par un « gros » chiffre de croissance, que l’on peut espérer pour la seconde partie de l’année.

Trois types de secteurs peuvent être distingués. Ceux qui sont peu touchés par la crise (par exemple la distribution d’eau, les activités sur abonnement, etc.). Ceux qui sont à l’arrêt et qui pourront reprendre leur activité dès que les mesures restreignant les déplacements seront levées (le commerce, le transport, etc.). Ceux qui pourraient souffrir plus durablement (les entreprises vont par exemple revoir à la baisse leurs dépenses d’investissement). Tirant les leçons de la crise financière de 2008, les politiques économiques (monétaires et budgétaires) se sont dans l’ensemble montrées réactives. Elles ne peuvent rien contre la contraction de l’activité à court terme. Mais elles peuvent créer les conditions permettant une consolidation et une amplification du rebond qui interviendra à un moment donné. De cela dépend l’empreinte que laissera cette crise sanitaire sur l’économie.

Les archives des ActuEco semaine après semaine

 

Abonnez-vous à nos publications

Pour rester informé de l'actualité et des grandes tendances économiques et des marchés financiers.