Notre politique de Ressources Humaines

ENGAGEMENT ET VIE AU TRAVAIL

 

 

La Banque Postale et les services financiers (centres de relation clients) sont soucieux du bien-être au travail de leurs personnels ainsi que de leur engagement dans le cadre professionnel. Il s’agit d’encourager, de susciter et d’entretenir l’engagement des collaborateurs dans leur travail. Trois axes prioritaires ont été retenus : la qualité de vie au travail, l’engagement des collaborateurs et le dialogue social.

Veiller à la qualité de vie au travail

Depuis plusieurs années, les services financiers sont engagés dans des actions de prévention des risques professionnels. Cela se traduit par la prévention des risques musculo-squelettiques avec, par exemple, la formation « je préserve mon dos et mes articulations ». Les collaborateurs apprennent ainsi à aménager leur poste de travail, à s’étirer ou à se relaxer.

Par ailleurs, l’accord sur le télétravail, signé au niveau du Groupe, contribue à l’équilibre vie privée - vie professionnelle ainsi qu’à la réduction du stress.

Engager les équipes

A La Banque Postale comme aux services financiers, la qualité de vie au travail est aussi liée à la capacité de chacun à s’épanouir dans leur travail. Cette philosophie de considération de l’homme au service de sa volonté d’engagement est prise en compte dans les modules de formation des managers.

En complément de ce dispositif, les feuilles de route des managers intègrent un baromètre social et la mesure de l’absentéisme court. Enfin, des dispositifs d’accompagnements sont mis à disposition (coaching, mentoring, médiation).

Favoriser le dialogue social

La Banque Postale accorde une attention particulière à la conduite d’un dialogue social de qualité, fondé sur la confiance et le respect mutuel. Ce sont ainsi plus de 100 accords collectifs qui ont été signés depuis 2006.

La Banque Postale est également parmi les premières entreprises à avoir créé, dès 2017, un comité unique économique et social (CUES), au titre de la loi Rebsamen de 2015. Cette instance qui regroupe le comité d’entreprise (CE) et le comité d’hygiène, sécurité et condition de travail (CHSCT), favorise le dialogue autour d’une vision globale du fonctionnement, de l’organisation et de la stratégie de l’entreprise.

Egalité professionnelle

Le premier Index égalité femmes-hommes de La Banque Postale  

Conformément aux dispositions de la loi Avenir visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, La Banque Postale publie son index d'égalité femmes-hommes.

En quoi consiste cet index ? Conformément au décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019, l'index doit être calculé à partir de 5 indicateurs conduisant à une note sur 100 points. Chaque société doit atteindre au minimum 75/100. Un total de points inférieur à 75 durant 3 ans expose les entreprises à des sanctions financières.

Le score de La Banque Postale s’établit à 77/100 pour 2018 reflétant des résultats contrastés. La Banque Postale obtient des scores maximum ou très bons sur les trois premiers indicateurs : les écarts en termes de rémunérations, de revalorisations et de promotions entre les femmes et les hommes. En revanche, ses scores sur les deux autres indicateurs (revalorisation effectives lors des retours de congés de maternité et nombre de femmes dans les 10 plus hautes rémunérations) restent perfectibles.

Les résultats détaillés de l’index, ses modalités de calcul ainsi qu’un plan d’actions ont fait l’objet d’une présentation et d’échanges avec les partenaires sociaux lors du CUES du 14 mars 2019.

Ainsi, la Direction Générale a pris l’engagement de revaloriser les salariées de retour de congé de maternité qui n’auraient pas bénéficié d’une augmentation calculée selon les modalités prévues à ce titre par l’index (attribution systématique, si des revalorisations ont été accordées pendant la période d’absence, de la moyenne des augmentations versées aux collaborateurs de la catégorie professionnelle correspondante) à partir de 2019 mais aussi de façon rétroactive et volontaire pour l’année 2018.

La Banque Postale réaffirme sa volonté marquée d’œuvrer pour la résorption des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes en portant une attention particulière à ce sujet dans la cadre de sa politique RH globale.