LA RESPONSABILITÉ SOCiÉTALE DE L'ENTREPRISE EN BREF

Banque de service public, La Banque Postale adopte depuis sa création une démarche responsable dans tout ce qu’elle entreprend, qu’il s’agisse de son modèle de développement, de ses clients, de ses collaborateurs ou encore de son empreinte environnementale… Parce qu’elle considère la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) comme un facteur de progrès, mais aussi de performance et d’efficacité, La Banque Postale place la RSE au cœur de ses convictions comme de ses actions en prenant des engagements citoyens.

La responsabilité sociétale de l’entreprise vue par La Banque Postale, c’est :

1 - Un engagement économique

Seule banque investie par la loi de la mission d’accessibilité bancaire, La Banque Postale propose des produits et services simples, utiles et responsables. Qualité de conseil, écoute et transparence fondent sa relation clients. Banque de confiance, elle est mobilisée sur la prévention de tous les risques liés à ses activités.
Cet engagement économique repose sur 4 piliers : l’accessibilité bancaire, la relation client responsable, l’offre responsable et la maitrise des risques extra-financiers.

3 - Un engagement sociétal

Fière de ses valeurs d’engagement, de responsabilité et de solidarité, La Banque Postale les partage avec l’ensemble de ses parties prenantes, et en premier lieu ses collaborateurs. Elle les encourage dans leur engagement responsable et citoyen à travers le bénévolat de compétences et son programme de mécénat.
« Banque et Citoyenne », elle soutient l’économie réelle au plus près des territoires à travers ses offres de financement.

4 - Un engagement environnemental

La Banque Postale mène des actions simples, concrètes et mesurées pour lutter contre le changement climatique. Elle s’engage à maîtriser l’impact environnemental de ses activités, en réduisant notamment les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à ses bâtiments et aux déplacements de ses collaborateurs, ainsi que sa consommation de papiers.

 

Du CO2 qui rapporte

L’opération « Fonds carbone » est un dispositif interne à La Banque Postale dont les résultats sont communiqués chaque année à l’occasion de la semaine européenne du développement durable. Chaque tonne de CO2 émise par les activités de la Banque sur les domaines des transports, de l’informatique, des bâtiments et du papier, est transformée en euros (1 tonne = 10€). Cette année, 341 786€ ont été versés dans le Fonds carbone créé par La Banque Postale.  Les sommes réunies permettent ensuite de financer d’une part des projets internes proposés par les collaborateurs et d’autre part un projet environnemental externes sur le territoire national.

En interne, ces projets sont sélectionnés par un jury et doivent permettre de réduire l’empreinte carbone de la Banque sur les domaines les plus consommateurs de CO2 (transports, informatique, immobilier, papier) ; en externe, l’enveloppe budgétaire dédiée du Fonds carbone sera investie dans des projets nationaux à visée environnementale, et dans lesquels Le Groupe La Poste est également partie prenante. 

 

Accompagner la transition énergétique

 

Accompagner la politique publique de transition énergétique et accroître sa contribution à des projets écologiques sont des priorités de La Banque Postale.

Impliquée pour le mieux-vivre de la société, elle a notamment développé une expertise dans le financement de grands projets d’énergie renouvelable et confirme sa position d’acteur important dans ce secteur. En 2016, elle a été coarrangeur d’une opération de 150 millions d’euros pour un spécialiste de l’énergie photovoltaïque en Bretagne et prêteur sur plusieurs autres projets photovoltaïques pour un montant total de 390 millions d’euros. Elle s’est aussi engagée dans la préparation de l’avènement de l’éolien offshore en France.

Par ailleurs, elle intervient seule ou en pool sur le financement d’opérations de rénovation énergétique de bâtiments publics.