La gestion du service public des déchets ménagers : un service en cours de rationalisation pour affronter les défis environnementaux

En partenariat avec Terra Nova, La Banque Postale a réalisé une étude sur la gestion du service public des déchets ménagers avec pour objectif d’accompagner au mieux les acteurs locaux dans leur engagement en faveur de la transition écologique.

  • #Entreprises et territoires
Lecture 3 min

L’analyse de la gestion de ce service a permis d’identifier les difficultés rencontrées par les acteurs territoriaux et les innovations déjà mises en œuvre pour limiter la production de déchets et satisfaire ainsi aux objectifs imposés par la France et l’Union européenne.

Une accélération de la transformation de la politique de gestion des déchets est attendue en lien avec une réglementation plus contraignante et des débouchés moins nombreux qui vont obliger les acteurs à faire évoluer leurs pratiques et passer d’une logique de moyens à une logique de performance économique et écologique. 

En un coup d'oeil

  • 12 milliards d’euros de dépenses des administrations publiques locales françaises (+ 1/3 en 10 ans) ;
  • Assurées en priorité par 1 253 EPCI à fiscalité propre mais qui peuvent transférer la compétences à des syndicats (338) ou des délégataires privés ;
  • 580 kg/hab. de déchets des ménages/ménagers : - 2 % en 10 ans (mais - 20 % pour les déchets résiduels, c’est-à-dire après tri, et + 20 % pour les déchets mis en déchetterie)