Regard financier sur les communes de métropole jusqu’à 3 500 habitants

Pour la troisième année, La Banque Postale publie, en partenariat avec l’association des maires ruraux de France, une étude sur les communes rurales (jusqu’à 3 500 habitants).

  • #Entreprises et territoires
Lecture 3 min

Après une photographie financière des communes de France métropolitaine en 2019, l’étude explique et illustre les effets de la suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales puis la problématique du « poids » d’un habitant rural par rapport à un habitant urbain pour le calcul de la dotation forfaitaire.

Enfin, un lien vers un outil cartographique permet aux élus de visualiser un certain nombre de ratios financiers et d’avoir des éléments de comparaison pour analyser la situation de leur commune en fonction de sa taille et de son implantation géographique.

En un coup d'oeil

  • Les communes jusqu’à 3 500 habitants représentent 91 % des communes de métropole et regroupent 33 % de la population
  • Une situation financière plutôt saine : une trésorerie suffisante pour couvrir 6 mois de dépenses totales et une capacité de désendettement de 3,6 ans liée à une dette de 640 € par habitant
  • Un impact de la suppression de la taxe d’habitation dès 2021 : le nouveau taux de foncier bâti communal (taux de référence) intégrant l’ancien taux départemental est multiplié par 3 en moyenne, sans impact pour les propriétaires, mais pouvant être difficile à expliquer.