En cours de chargement

En cours de chargement

Les engagements de La Banque Postale envers la planète

Consciente des enjeux climatiques et environnementaux, La Banque Postale soutient les projets de transition écologique des particuliers, des entreprises et des collectivités. Dans la gestion d’actifs, sa filiale LBPAM prépare le passage à une gestion « 100% Investissement Responsable ». Dans son activité propre, La Banque Postale a initié une démarche de refinancement par émissions d’obligations vertes, tout en affichant une neutralité carbone sur son périmètre opérationnel.

Des efforts renforcés pour la transition énergétique       

Lorsque La Banque Postale finance des projets dans le secteur de l’énergie, elle finance exclusivement des projets d’énergies renouvelables et refuse de financer tout projet d’énergie fossile.

En 2019, elle a pris l’engagement de doubler d’ici 2023 ses encours dans le financement de projet de transition énergétique en les portant à 3 milliards d’euros.

Consciente que l’empreinte carbone passe aussi indirectement par ses produits et services, La Banque Postale s’est également engagée dans l’initiative « Science Based Targets » qui vise à faire certifier sa trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre, conformément avec les objectifs de l’accord de Paris signé à l’occasion de la COP 21.

Gestion d’actifs responsable

LBPAM a choisi le label ISR public comme référentiel de sa gestion ISR. En 2018, LBPAM a été le premier gérant d’actifs en France, filiale d’une banque généraliste, à s’engager à proposer d’ici fin 2020 une gamme de fonds ouverts 100% ISR sur toutes les classes d’actifs.

Fin 2019, 74 fonds ont obtenu le Label ISR public, plaçant LBPAM comme première société de gestion en nombre de fonds labellisés avec 60 % des actifs sous gestion en investissement responsable à fin 2019.




En 2019, LBPAM a publié une politique charbon ambitieuse fondée sur la Coal Exit List de l’ONG Urgewald : cette politique exige que l’entreprise, dès le 1er euro de chiffre d’affaires réalisé dans le secteur du charbon :

  • S’engage sur une trajectoire de réduction conforme à l’accord de Paris
  • S’engage à ne plus installer de nouvelles unités de production
  • S’engage à fermer les centrales et non à les revendre

Pour atteindre cet objectif, LBPAM s’appuie sur sa méthodologie propriétaire d’analyse extra-financière GREaT* sur l’ensemble des actifs qu’elle gère pour ses clients. 

*GREaT permet de mesurer l’engagement et la responsabilité des entreprises et institutions, ainsi que les opportunités et les risques en matière de : Gouvernance responsable, gestion durable des Ressources, transition Energétique et économique et développement des Territoires. 

Une gamme verte de prêts verts pour les particuliers, collectivités et entreprises

Pour les particuliers, La Banque Postale a créé une gamme verte destinée à la rénovation énergétique des logements avec, notamment, un prêt à taux zéro dit « Habiter Mieux » destiné aux ménages les plus modestes, en partenariat avec la Fédération SOliHA. Disponible depuis juillet 2019, il permet aux clients les plus modestes de La Banque Postale le financement de leurs travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur logement. 

Concrètement, ce prêt à taux zéro permettra le financement du reste à charge sur un bouquet de travaux de rénovation énergétique, adressé aux ménages les plus modestes. La souscription est ouverte aux demandeurs ayant préalablement obtenu l’accord pour une subvention Habiter Mieux de la part de l’ANAH. Elle propose également une offre de prêts « Véhicule Vert » permettant aux particuliers de financer l’achat d’un véhicule hybride ou électrique (2 ou 4 roues).

Premier prêteur bancaire des collectivités locales, La Banque Postale a lancé en 2019 des « prêts verts ». Ils sont réservés à des projets liés à la transition écologique (mobilité « douce » et transports propres, gestion de l’eau et de l’assainissement, gestion et valorisation des déchets, rénovation énergétique des bâtiments publics, production et développement des énergies renouvelables). Leur attribution s’accompagne d’une analyse de l’impact écologique du projet, notamment de la réduction prévue d’émissions de CO2. Le prêt vert est ensuite refinancé par des obligations vertes émises par SFIL, banque publique partenaire de La Banque Postale. En 2019, une centaine de « prêts verts » d’un montant total de plus de 700 millions d’euros ont été signés.

Financement participatif de projets EnR

Au travers de sa filiale de crowdfunding KissKissBankBank, dont la plateforme Lendopolis collecte auprès des particuliers des fonds destinés à financer (par prêt) des projets d’entreprises, La Banque Postale contribue activement au développement de projets d’énergies renouvelables en France. A fin juin 2019, Lendopolis avait ainsi collecté depuis sa création en 2014 plus de 15 M€ pour plus de 50 opérations d’énergies renouvelables, dont une majorité de centrales solaires photovoltaïques (outre l’éolien, l’autoconsommation et la rénovation de l’éclairage public). En outre, la plateforme a collecté sur la seule année 2019 plus de 25 M€ de financement participatif pour ce type de projets.

Emission d’obligations vertes

En avril 2019, La Banque Postale a émis sa première obligation verte pour un montant de 750 M€. Cette obligation permet de refinancer des projets du secteur des énergies renouvelables (projets éoliens et solaires), majoritairement localisés en France. La Banque Postale s’est engagée à émettre une obligation verte ou une obligation sociale chaque année.

La neutralité carbone atteinte par La Banque Postale

Depuis sa création, La Banque Postale est engagée dans une démarche de maîtrise de l’impact environnemental de ses activités, notamment en mesurant et en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Elle a lancé dès 2015 un « Fonds Carbone », qui consiste en un mécanisme innovant de monétisation interne de son empreinte carbone, en s’imposant un coût unitaire de 10,50 € pour chaque tonne de CO2 émise. L’enveloppe ainsi créée permet de financer des projets de réduction de son empreinte carbone directe, ainsi que de projets nationaux et internationaux de compensation carbone

En 5 ans , une enveloppe financière de près d'1,82 million d’euros a été dégagée et 55 projets internes financés, visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de la Banque, ainsi que 4 projets externes à forte valeur ajoutée environnementale sur le territoire national.

En 2018, La Banque Postale a franchi une nouvelle étape dans sa politique de lutte contre le changement climatique en étant l’une des toutes premières banques au monde à annoncer la neutralité carbone sur l’ensemble de son périmètre opérationnel, lequel inclut ses filiales consolidées et prend en compte les déplacements professionnels et domicile-lieu de travail de ses collaborateurs.

Notations extra-financières

L’agence de notation extra-financière ISS-Oekom, a attribué un B- à La Banque Postale, qui devient la deuxième banque au monde à obtenir cette note d’excellence. Une vraie source de fierté pour les équipes de la Banque qui font vivre la RSE – Responsabilité sociétale de l'entreprise – au quotidien. La performance RSE est évaluée par ISS-Oekom au regard d'une centaine d'indicateurs environnementaux et sociaux. La Banque Postale est particulièrement distinguée pour :

  • Son volet social et ressources humaines
  • Ses engagements et actions en faveur de l'accessibilité financière
  • Son implication en matière de gestion d'actifs responsable
  • Sa gamme de produits à forte valeur ajoutée sociale et la qualité de ses offres "gamme verte" en faveur de la transition énergétique

En 2019, La Banque Postale a également vu sa note progresser chez Vigeo-Eiris, passant de 67/100 à 69/100, plaçant La Banque Postale en tête du secteur des « banques de détail et spécialisées ».

La Banque Postale notée A- pour sa stratégie dans la lutte contre le changement climatique

Pour sa première évaluation de la part du CDP (Carbon Disclosure Project), La Banque Postale a obtenu la note A- pour sa stratégie de lutte contre le changement climatique pour l’année 2019.

Maîtrise de l'empreinte environnementale des produits et services

La Banque Postale a pour ambition de maîtriser les émissions indirectes de gaz à effet de serre liées à ses produits. Dans ce cadre, sa filiale La Banque Postale Asset Management (LBPAM) calcule l’intensité carbone d’environ 5 000 entreprises, avec l’aide d’une base de données dédiée aux impacts environnementaux. Étape indispensable pour une meilleure prise en compte de la lutte contre le changement climatique dans les investissements, cette information est mise à disposition de l’ensemble des gérants de LBPAM.

Pour mieux accompagner les clients sur ces sujets, et notamment sur l’article 173 de la loi pour la transition écologique et la croissance verte (LTECV), LBPAM a mis en place un outil d’analyse et de reporting des portefeuilles permettant de mesurer trois indicateurs : l’intensité carbone de chaque portefeuille (investi en actions ou en obligations d’entreprise), l’exposition du portefeuille aux entreprises ayant des activités liées au charbon, et enfin la part du portefeuille investie dans les solutions pour la transition énergétique (entreprises dont au moins 20 % de leur activité est liée aux solutions environnementales, ainsi que les « obligations vertes »).

En 2019, LBPAM devient signataire des « Green Bond Principles ». Celle-ci est une instance logée au sein de l’ICMA (International Capital Market Association) et qui fixe des lignes directrices sur une base volontaire afin de promouvoir les meilleures pratiques sur le marché des greens bonds. LBPAM souhaite participer activement au développement des standards de ce marché.

Contribuer concrètement à la dynamique d’économie circulaire

Recygo, créé par Le Groupe La Poste, démontre son engagement en faveur de la transition énergétique. Cette offre de collecte et recyclage de papiers de bureaux est proposée par la branche Services-Courrier-Colis. Le principe est simple : les papiers sont collectés directement dans les locaux lors de la tournée du facteur. Les papiers ainsi collectés sont acheminés jusqu’à Nouvelle Attitude, filiale de La Poste et entreprise d’insertion. La Banque Postale déploie, depuis 2013, l’offre Recygo papier dans ses centres financiers et nationaux.

Les engagements signés de La Banque Postale

2009 : signature des « Principes pour l'investissement responsable »

2012 : signature des « Principes pour l'assurance responsable »

2017 : La Banque Postale s'engage dans l'initiative du « Science Based Targets »

2018 : signature du « Tobacco-Free Finance Pledge »

2019 : signature des  « Principles for Responsible Banking » des Nations Unies

2019 : signature des « Principes de l'Équateur »

2019 : La Banque Postale signataire de l'engagement collectif « Collective Commitment to Climate Change »