L'ESSENTIEL RSE

Retrouvez l'Essentiel du bilan Responsabilité Sociétale et Environnementale de La Banque Postale.

De nouvelles avancées pour La Banque Postale en 2017

Le rapport RSE de la Banque Postale fait le point sur les engagements et les avancées concrètes réalisées en 2017. Cette année encore, il révèle une Banque qui prend ces sujets à bras le corps, avec des impacts tangibles dans la vie de toutes ses parties prenantes.

Disponible en version papier et PDF, vous pouvez désormais découvrir l'Essentiel du rapport en vidéo, une bonne entrée en matière pour les plus pressés !

Les 4 grandes thématiques du rapport RSE 2017

Pour ses clients
La Banque Postale a continué à améliorer sa mission de conseil en restant à l’écoute de chaque client. Elle a ainsi lancé de nouveaux produits durables et innovants destinés aux particuliers, aux professionnels et aux entreprises. Un exemple : avec le service « Intérêts solidaires », les clients peuvent désormais reverser tout ou partie des intérêts d’un livret d’épargne à l’une des associations du club « L’initiative contre l’exclusion bancaire » (dont La Banque Postale est membre fondateur). La Banque a également renforcé l’accessibilité des personnes en situation de handicap à ses services, en bureau ou à distance avec les relevés de compte en braille ou des vidéoachats en langue des signes.

Pour ses collaborateurs
La Banque Postale met en œuvre une politique RH engagée et engageante, reposant notamment sur le développement des compétences. Grâce à son Ecole de la Banque et du Réseau, elle forme ses collaborateurs aux métiers de demain : 1 028 953 heures de formation ont ainsi été dispensées en 2017. La diversité et l’égalité des chances fait également partie de ses premières priorités, avec une enveloppe budgétaire de 100 000 euros reconduite l’an passé pour soutenir l’égalité professionnelle.

Pour les territoires et la société
Premier prêteur des collectivités locales et des hôpitaux publics, La Banque Postale est aussi la banque de deux bailleurs sociaux sur trois. En 2017, elle a accéléré son engagement dans l’économie participative, avec par exemple l’acquisition de Kisskissbankbank et la participation à la monté en capital de WeShareBonds. Elle a aussi renforcé sa politique d’achats responsables, avec notamment près de 1 Md € d’achats réalisés auprès du secteur adapté et protégé. Plus de 400 chartes d’achats responsables ont par ailleurs été signées par des fournisseurs de la Banque.

Pour l’environnement et le climat
Face aux enjeux énergétiques et climatiques, La Banque Postale réduit l’impact de ses activités sur l’environnement. Elle s’attache à diminuer les émissions de gaz à effet de serre de ses bâtiments et des déplacements de ses collaborateurs. Elle optimise aussi la gestion de ses déchets et réduit sa consommation de papier : en 2017, 620 tonnes de papier ont ainsi été collectées pour recyclage via la solution Recy’go du groupe La Poste.

En 2017, des agences de notation spécialisées - comme Vigeo Eiris en France et Oekom research en Allemagne - ont une nouvelle fois souligné l’excellence de la performance extra-financière de  La Banque Postale.