Betty Marcerou : « La Banque Postale renforce son soutien à tous les acteurs économiques dans les territoires »
En cours de chargement

En cours de chargement

Betty Marcerou : « La Banque Postale renforce son soutien à tous les acteurs économiques dans les territoires »

Lecture 3 min

La Banque Postale aide les acteurs privés et publics à traverser la crise et leur offre aujourd’hui les solutions pour préparer l’avenir. Explications de Betty Marcerou, Directrice adjointe de la Direction des Entreprises et du Développement des Territoires.

« Les trois derniers mois ont été marqués par une mobilisation sans précédent de nos équipes auprès de tous nos clients dans les territoires. Beaucoup d’entre eux ont dû faire face à des besoins financiers urgents, liés à de nouvelles dépenses pour les uns, à des pertes de recettes pour les autres, voire aux deux en même temps. Nous avons répondu à chacun.

Tout d’abord, nous avons aidé les aidants, c’est-à-dire tous les acteurs en première ligne dans la prise en charge sanitaire et sociale de la crise. Les acteurs de la santé ont fourni des efforts humains, techniques et financiers inédits. La Banque Postale, premier prêteur des hôpitaux publics, les a aidés à gérer leurs difficultés budgétaires, notamment avec des prêts à taux zéro dès le début de la crise.

Les collectivités locales ont supporté de nouvelles dépenses tout en perdant une partie de leurs recettes : commandes de masques, équipement des personnels, appui aux personnes agées et au secteur associatif. Nous avons tenu notre rôle de premier prêteur. Au total, nous avons accordé, en 5 mois, 1,2 milliard d’euros de prêts long terme aux acteurs publics locaux et 2 milliards de prêts de trésorerie, un montant exceptionnel pour une année électorale.

La complémentarité entre les acteurs au sein du grand pôle financier public démontre toute sa puissance et son rôle majeur dans la reprise économique.

Betty Marcerou

— Directrice adjointe de la Direction des Entreprises et du Développement des Territoires

Les entreprises et les professionnels sont également durement éprouvés par cette crise. Même si l’Etat les a aidés, avec les mesures de chômage partiel notamment, ils subissent un effondrement de leur chiffre d’affaires. Pour répondre à leurs besoins immédiats de trésorerie, La Banque Postale a mis en place une offre de Prêt garanti par l’Etat et reçu près de 7 000 demandes pour 1,7 milliard d’euros, à début juin. Notre taux de refus ne dépasse pas 3% des montants demandés ce qui témoigne de notre engagement. Dans le même temps, plus de 4500 clients ont bénéficié de suspension de leurs échéances de crédit sans aucun frais.

Passé l’urgence, nous avons le souci d’aider nos clients à gérer les transformations durables issues de la crise. Les collectivités locales vont faire évoluer leurs politiques publiques avec une meilleure prise en charge de besoins sociaux ou écologiques. Beaucoup de professionnels vont devoir prendre en compte l’évolution des parcours clients de plus en plus numériques qui requièrent une adaptation des moyens de paiement. Enfin, des entreprises vont être contraintes de renforcer leur structure financière devenue trop fragile.

Nous avons la capacité d’accompagner ces acteurs au niveau de la dette par exemple, tandis que La Banque des Territoires ou Bpifrance interviennent au niveau des fonds propres. La complémentarité entre les acteurs au sein du grand pôle financier public démontre toute sa puissance et son rôle majeur dans la reprise économique. »