CONJONCTURE MENSUELLE

Les experts de La Banque Postale vous proposent un décryptage de la conjoncture en France et une synthèse de l'actualité économique et financière internationale et française.

EcoPanorama - Mars 2019

Le commerce mondial souffre d’une activité industrielle ralentie

Si la croissance mondiale semble avoir bien résisté fin 2018, l’activité industrielle reste assez déprimée, ce qui se traduit notamment par un tassement du commerce mondial. Ce cycle baissier de l’industrie a des causes diverses. Le ralentissement chinois et les tensions commerciales sino-américaines sont une première explication. Par ailleurs, l’industrie électronique traverse un passage à vide, ce qui pèse en particulier sur le commerce intra-asiatique du fait de la décomposition géographique des chaînes de production dans ce secteur. Enfin, l’industrie dans la zone euro est affaiblie. Elle souffre notamment d’un trou d’air en Allemagne, qui touche l’automobile et, du fait du bas niveau du Rhin cet automne, le secteur de la chimie. A l’échelle du monde, les activités de services semblent mieux orientées mais cette dichotomie avec l’industrie risque de ne pas être durable.

Ce contexte conjoncturel conduit les banques centrales à se montrer très prudentes, d’autant plus que le rythme d’inflation est pour l’instant canalisé aux Etats-Unis et toujours bas dans la zone euro. La Réserve fédérale semble vouloir reporter la poursuite de la hausse de son taux directeur. La BCE, quant à elle, repousse encore une fois l’horizon d’un premier relèvement de ses taux directeurs et s’apprête à accorder de nouveaux prêts de longue durée aux banques de la zone euro afin de conserver un niveau de liquidités élevé.

En conséquence, les taux d’intérêt à long terme ont décroché, malgré la bonne tenue des Bourses qui signale le maintien d’un certain appétit pour le risque chez les investisseurs.

Ces derniers ont notamment apprécié les progrès réalisés par les Américains et les Chinois pour régler leurs différends commerciaux. Quant au Brexit, les dés seront sans doute bientôt jetés. Le no deal peut encore être évité. Keep calm…

 

ARCHIVES