CONJONCTURE MENSUELLE

Les experts de La Banque Postale vous proposent un décryptage de la conjoncture en France et une synthèse de l'actualité économique et financière internationale et française.

EcoPanorama - Janvier 2019

Questionnements du Nouvel an

Fin 2018, le ralentissement de la croissance mondiale s’est confirmé. Il est resté assez modéré mais le freinage a été plus accentué dans certaines régions, notamment dans la zone euro. En Chine, des signes assez nets de tassement de la croissance ont été observés en décembre, incitant les autorités à mettre en œuvre ou à programmer de nouvelles mesures de soutien. Même aux Etats-Unis, l’activité industrielle a donné quelques signes d’essoufflement. Dans ce contexte, le prix du baril a rechuté à l’automne dernier, contraignant l’OPEP et la Russie à s’entendre sur une nouvelle réduction de leur production.

Face à un environnement économique moins porteur, les grandes places boursières ont décroché en fin d’année, les investisseurs s’interrogeant de plus en plus sur les perspectives en 2019 pour la croissance économique et pour les bénéfices des sociétés : les Etats-Unis sont-ils menacés d’une fin de cycle économique plus  brutale qu’un simple ralentissement ? La croissance de la zone euro pourrait-elle reprendre un peu de vigueur, à la faveur notamment d’un pétrole moins cher et d’un euro plus faible ? En Chine, les soutiens publics à l’activité éviteront-ils un ralentissement plus marqué de l’activité ?

Sur les marchés financiers, les craintes ont aussi été alimentées au cours des derniers mois par des incertitudes (géo)politiques persistantes. Point positif, les négociations commerciales ont repris en début d’année entre la Chine et les Etats-Unis. L’escalade des mesures de rétorsion douanières réciproques a ainsi été évitée, pour le moment. Mais à l’inverse, le risque d’un Brexit dur (sans accord entre le Royaume-Uni et l’UE) a augmenté. Outre-Atlantique, l’impasse dans les discussions budgétaires entre Donald Trump et l’opposition démocrate a conduit à un nouvel épisode de shutdown, dont on ne voit pas encore les conditions de sortie.

Du côté de la politique monétaire, cette montée des incertitudes a déjà conduit la Fed à se déclarer plus prudente quant à la poursuite de la hausse de son taux directeur. Elle pousse aussi à se demander si la BCE, qui a mis fin à sa politique d’achat de titres en décembre, sera en mesure d’amorcer la remontée de ses taux cette année.

 

ARCHIVES