Trois projets financés par La Banque Postale labellisés « bas-carbone »
En cours de chargement

En cours de chargement

Trois projets financés par La Banque Postale labellisés « bas-carbone »

  • #RSE
Lecture 3 min

Trois projets financés grâce au « fonds carbone » de La Banque Postale ont récemment obtenu le label « bas-carbone » créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

L'environnement au premier plan

Depuis 2015, La Banque Postale et la Branche Services-Courrier-Colis (BSCC) du Groupe La Poste financent des projets pilotes dans le cadre du Programme « Climat + Territoires » en France.

Ce programme a un triple objectif : améliorer la performance environnementale locale, favoriser l’adaptation au changement climatique et créer de la valeur dans les territoires.

Dans le cadre de ce programme, la BSCC et La Banque Postale ont notamment financé quatre projets forestiers (boisement, reboisement, balivage) dans le Massif Central en partenariat avec le Groupement d’intérêt public du Massif Central et le Centre National de la Propriété Forestière (CNPF).

Créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le label bas-carbone répond à l’objectif gouvernemental visant à faire de la France un pays « neutre » en carbone à l’horizon 2050. Il apporte un cadre innovant et transparent offrant des perspectives de financement à des projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Parmi les quatre projets financés, trois d’entre eux ont reçu le label bas-carbone mi-janvier 2020 pour une durée de 30 ans ; le quatrième projet devrait être labellisé prochainement. Il s’agit des projets :

  • Combrailles : boisement de friches dans le Puy-de-Dôme
  • Périgord-Limousin : boisement de friches en Haute-Vienne
  • Périgord-Limousin : balivage (conversion de taillis de châtaignier en futaie) en Haute-Vienne)


Les trois projets labellisés devraient permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 2 582 tonnes de CO2. D’autres projets financés sont par ailleurs en cours de labellisation. La Banque Postale participe ainsi à la mise en place de filières locales de gestion durable des forêts et de nouvelles pratiques agricoles, créatrices d’emplois et qui préservent la biodiversité.