nouvelle gamme d’assurance pour faire face au risque de dépendance
En cours de chargement

En cours de chargement

La Banque Postale lance sa nouvelle gamme d’assurance pour faire face au risque de dépendance

Lecture 2 min

Le vieillissement de la population est un défi majeur : allongement de la durée de vie, augmentation de la population « séniors »… Pour faire face à ce problème sociétal, La Banque Postale propose, à partir du 28 janvier, une nouvelle gamme d’assurance dépendance innovante, accessible et complète.

Attentive aux préoccupations et aux attentes des Français, La Banque Postale Prévoyance parraine, depuis 2007, le « Baromètre dépendance », réalisé par TNS SOFRES sur la perception et les attitudes des Français, âgés de 45 à 75 ans, vis-à-vis de la dépendance des personnes âgées.

Le vieillissement de la population est un défi majeur : allongement de la durée de vie, augmentation de la population des seniors… En 2040, 2 millions de Français1 auront besoin d’une aide dans leur vie quotidienne pour compenser une perte d’autonomie.

Pour faire face à ce problème sociétal, La Banque Postale propose une nouvelle gamme d’assurance dépendance innovante, accessible et complète, grâce aux savoir-faire de La Poste et de La Banque Postale Prévoyance.

Les principaux enseignements du baromètre

Aujourd’hui, 80% des Français de 45 à 75 ans se sentent concernés par la dépendance. Pour les aidants familiaux, la perte d’autonomie d’un parent ou du conjoint est une charge à la fois psychologique et matérielle.

L’aspect humain et moral constitue la difficulté majeure pour 74%2 des aidants. S’occuper d’une personne âgée dépendante prend du temps, complique le quotidien et a un coût conséquent (105 000€ sur 4 ans), auquel l’Etat ne peut subvenir totalement.

Présente depuis 2004 sur le marché de l’assurance dépendance, La Banque Postale lance une nouvelle gamme pour répondre aux besoins de tous les clients.

 

Une gamme innovante et citoyenne

Cette nouvelle gamme est composée de deux offres : Assurance Autonomie et Forfait Autonomie, afin de proposer une solution simple et complète. Utile et adaptée à la capacité financière de chacun, cette gamme renforce la proximité entre l’assuré et ses proches et accompagne ces derniers à chaque étape de la perte d’autonomie, dès l’adhésion. Elle sera commercialisée à compter du 28 janvier.

Voici les spécificités de chaque contrat :

 

  • Le contrat Assurance Autonomie

Ce contrat représente une offre très complète, évolutive et personnalisable pour financer et accompagner la perte d’autonomie par le versement d’un capital, de rentes mensuelles viagères et des garanties d’assistance utiles.

Il est destiné aux clients souhaitant disposer d’un complément de revenus pour financer une éventuelle perte d’autonomie ou disposant d’un patrimoine à protéger, mais aussi à ceux qui souhaitent adhérer pour assurer un proche. Cette offre a reçu le label GAD Assurance Dépendance

Il s’agit d’un contrat personnalisable composé d’un socle de garanties d’assurance (choix des montants du capital forfaitaire et de la rente mensuelle) et de garanties d’assistance utiles (reconnaissance du statut aidant, services de prévention et d’accompagnement), proposant notamment la prise en charge financière de nombreuses prestations pour favoriser le maintien à domicile.

 

Première sur le marché de l’assurance dépendance

A l’écoute des Français qui souhaitent dans leur majorité privilégier le maintien à domicile en cas de dépendance, La Banque Postale innove en intégrant un service de visite à domicile réalisé par les facteurs. Celui-ci pourra, en cas de problème lors de sa visite chez l’assuré, prévenir les services d'assistance du contrat Assurance Autonomie qui se charge d’alerter les proches de l’assuré (et/ou les secours si nécessaire).

Ce service s’appuie sur l’expertise et le maillage territorial de La Poste et illustre les valeurs de La Banque Postale, Banque et Citoyenne.

  • Le contrat Forfait Autonomie

Ce contrat est une offre simple destinée aux clients modestes.
Elle permet de contribuer au maintien à domicile, en complément des aides publiques éventuelles.
Un capital de 5 000€ est versé dès la reconnaissance de la dépendance partielle, pour favoriser le maintien à domicile. L’assuré bénéficie également d’une assistance téléphonique pour lui et ses proches dès l’adhésion.

En savoir + :

    Lire le communiqué de presse du 20 janvier (PDF, 102 Ko) (PDF – 0,1 Mo)

 
Sources
(1) Nombre de bénéficiaires de l’APA – DREES  2013
(2) Source Baromètre dépendance LBPP TNS SOFFRES 2015.

La dépendance en France

  • 1,2 million de de personnes en état de dépendance aujourd’hui en France. Ce nombre aura doublé en 2060(1)
  • 1 français sur 2 a déjà été confronté pour lui-même ou un proche à une perte d’autonomie(2)
  • Le coût de la dépendance : 1 800€ / mois à domicile, 2 500€ /  mois en maison médicalisée(3)
  • La pension moyenne des retraités est d’environ 1 300€(4)
  • Age moyen d’entrée en dépendance : 83 ans(5)
  • Durée moyenne de la dépendance : 4 ans(5)
  • Dépense moyenne : 105 000€(5)


Sources :
(1) Nombre de bénéficiaires de l’APA – DREES 2013;
(2) données INSEE et UFC que Choisir
(3) rapport d’information sur la prise en charge des personnes âgées, commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale Valérie Rosso-Debord
(4) Montant mensuel moyen par retraité en 2012 – INSEE
(5) DREES – Etudes et Résultats n°724 – Avril 2010

La dépendance en France

Attentive aux préoccupations et attentes de ses assurés, La Banque Postale Prévoyance parraine, depuis 2007, le « Baromètre dépendance », réalisé par TNS SOFRES sur la perception et les attitudes des Français âgés de 45 à 75 ans, vis-à-vis de la dépendance des personnes âgées.  

Les principaux enseignements de cette étude sont :

  • La  très grande majorité des Français de 45 à 75 ans se sent concernée par la dépendance (plus de 80%), un chiffre stable depuis 2007.
  • Le maintien à domicile est primé par les aidants (79%), face à une situation de dépendance, mais les dispositions prises pour l’hébergement spécialisé sont loin d’être marginales (37%).
  • Les Français se renseignent peu sur les solutions disponibles (4 sur 10)
  • La préparation pour faire face au risque de dépendance semble insuffisante : 24% des Français ont pris des dispositions, (stable depuis 2007)
  • Pourtant la situation actuelle des finances publiques fait émerger la conscience de l’intérêt d’une protection via une assurance individuelle chez 65% d’entre eux.

Voir l'infographie des Français face à la dépendance